Campagne de sensibilisation sur les plantules germées à partir des graines retrouvées dans les crottes des Gorilles et des Chimpanzés

03 Avr 2017

Une enfant entrain de repiquer une plantule après formation.

Protéger et assurer la pérennité des espèces végétales et animales sont parmi les objectifs du millénaire et les actions incontournables pour maintenir la vie sur terre. Pour y arriver, il est obligatoirement recommandé de faire la reforestation partout où les arbres sont exterminés. La forêt elle-même est dotée d’une capacité de régénération dans le cas où celle-ci n’est pas envahie par les destructeurs et le changement climatique. Toutes les espèces animales concourent d’une manière ou d’une autre à ce processus de renouvellement des forêts. A titre d’exemple, les gorilles et les chimpanzés du Parc National de Kahuzi-Bièga (PNKB) contribuent à la restauration et au maintien de plusieurs espèces végétales surtout celles dont les fruits sont consommés par ces derniers. De quelle manière les gorilles et les chimpanzés produisent-ils des plantules qui régénèrent la forêt ? La campagne d’animation de la population de Lwiro organisée par l’association PEx (Primate Expertise) en collaboration avec le Centre d’Accueil des Primates de Lwiro dénommé encore Centre de Réhabilitation des Primates de Lwiro (CRPL) a essayé de répondre à cette question.

Dr Augustin Kanyunyi  Basabose au milieu des enfants et leurs encadreurs avec plantules  durant la séance de sensibilisation environnementale .

Comment les Gorilles et les Chimpanzés produisent-ils des plantules ?

Plusieurs articles scientifiques cadrant avec le régime alimentaire, l’automédication des gorilles et chimpanzés du Parc National de Kahuzi-Bièga ont été rédigés et publiés par Yamagiwa et al., 1993, 1996, 2003; Basabose, 2002, 2004 ; Yamagiwa et Basabose, 2005, 2006, 2009; Kamungu et al., 2015, 2016. Ces recherches ont montré que le régime alimentaire des gorilles et chimpanzés est constitué essentiellement des végétaux. Les gorilles sont plus folivores et consomment peu des fruits ; tandis que les chimpanzés sont plus frugivores. Une fois consommés, ces fruits sont digérés dans le tube digestif et libèrent les graines souvent intactes à travers les matières fécales. Ce processus permet la levée de dormance pour certaines graines qui germent difficilement. Lorsqu’elles sont tombées dans une bonne terre, ces graines germent aisément et donnent des nouvelles plantes. De cette façon, les gorilles et les chimpanzés contribuent à la propagation des espèces végétales et à la restauration des forêts.

Pour la  mise en œuvre de ce projet, PEx avait reçu un petit fond offert par Berggorilla, une organisation Allemande appuyant la conservation des gorilles en Afrique. Ce financement nous  a permis de tester le pouvoir germinatif des graines récoltées dans les crottes des grands singes (Gorilles et Chimpanzés) du Parc National  de Kahuzi-Biega (PNKB) et d’engager un personnel qualifié pour faire le suivi de la germination de ces graines.

La finalité de ce projet est d’utiliser les plantules venant de ces graines afin de restaurer une zone tampon bien reboisée autour du PNKB  utilisant les mêmes espèces végétales rencontrées dans le parc afin de réduire les contacts conflictuels entre la population riveraine et la biodiversité, les primates en particulier.

Pépinière avec plantules provenant des graines trouvées intactes dans les crottes des gorilles et chimpanzés.

Enseignement aux enfants sur ‘‘ la production des plantes par le gorille et chimpanzé’’ et distribution des plantules

La campagne s’était tenue au CRSN/Lwiro dans les enceintes du CRPL en date du 19 Février 2017. Elle était animée par le Professeur Docteur Augustin Kanyunyi Basabose, Responsable du laboratoire de Primatologie du Centre de Recherche en Sciences Naturelles (CRSN) de Lwiro. La population cible était constituée généralement par des enfants (5 à 12 ans) inscrits à l’école environnementale de Lwiro.

Un total d’au moins 50 enfants inscrits à l’école environnementale de Lwiro, conduits par leur encadreur a été accueilli au CRPL par les délégués de PEx et du CRPL. Les enfants étaient arrangés sur des lignes et chantaient des chants qui véhiculent un message très important : la nécessité de protéger l’environnement et les primates de Lwiro en particulier. L’une de ces chansons « Tuunge mkono kituo CRPL ku kinga ngila na sokomutu » signifie « Soutenons le CRPL dans la protection des gorilles et chimpanzés ». Les enfants ont été applaudis pour leurs chansons combien éducatives. Ensuite, l’orateur du jour, le Professeur Augustin K. Basabose a été présenté aux enfants par leur encadreur.

Sous l’oreille attentive des auditeurs, durant environ 60 minutes le Professeur Augustin Basabose a expliqué le processus  par lequel le gorille et le chimpanzé arrivent à produire les plantules qui grandissent pour régénérer les forêts.

L’orateur a montré qu’il est donc possible d’utiliser les animaux en particulier les gorilles et les chimpanzés pour restaurer les forêts naturelles autour du PNKB et ailleurs.

Ceci implique que nous devons protéger ces animaux contre différentes menaces si on veut continuer à jouir des intérêts qu’ils peuvent nous offrir.

En plus, appuyé par les ingénieurs agronomes Obula Laurent et Christian Masunga, l’orateur a expliqué le processus de repiquage des plantules produites par les gorilles et les chimpanzés.

Quelques leçons ont été tirées par les enfants guidés par l’orateur, notamment :

a. détruire les arbres c’est précipiter le péril des animaux et des humains ;

b. tuer les animaux dans la forêt diminue leur nombre et conduit vers la disparition de ces derniers ;

c. tuer les grands singes freine la régénération des forets constituant leur habitat naturel.

D’où, en termes de recommandation, vous devez :

  1. Protéger les animaux particulièrement les gorilles et les chimpanzés qui nous donnent des nouvelles plantes à partir des graines qu’on trouve dans leurs crottes ;
  2. Sensibiliser d’autres personnes pour leur parler de la nécessité de protéger les gorilles et les chimpanzés;
  3. Planter chacun quelques arbres en commençant par le domicile avant de poursuivre le projet jusque dans les environs du parc ;
  4. Dénoncer auprès de la police environnementale (ICCN en particulier) tout cas de braconnage ou d’abattage des arbres.

Repiquage des plantules

Les enfants, leurs encadreurs et autres participants ont  été édifiés sur les processus puis conduits au lieu de repiquage des plantules, un lieu  aménagé pour accueillir d’autres individus de singes vu leur nombre croissant présentement au CRPL.

Conclusion

Avant la levée de la séance un mot de remerciement a été adressé par l’autorité morale du CRPL aux organisateurs de cette manifestation et à tous les participants spécialement les écoliers de l’école environnementale de Lwiro. De même, le Professeur Basabose a, au nom de PEx, remercié les enfants pour leur courage et implication dans la sensibilisation en faveur de la protection et la conservation des Primates.

La cérémonie était pleine d’enthousiasme et les enfants ont compris la nécessité de protéger et conserver ces animaux très importants (gorilles et chimpanzés) et leur environnement. Ils ont promis de mettre en pratique toutes les recommandations leur données au cours de cette séance.

L’EVENEMENT EN IMAGE

DSC_7168DSC_7104smallIMG_7186IMG_7182IMG_7180Primate ExpertisePrimate expertiseEnfant avec plantulesDSC_7117IMG_7186IMG_7180DSC_71702DSC_7109
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *